Travel

3 millions de Français expatriés, plus vous et moi. (Mon interview pour France inter voyage en solitaire).

15 août 2019


Qui sont ces Français qui quittent la France, quel âge ont-ils ? Où vont-ils et pourquoi ? Pourquoi y a t-il de plus en plus d’expatrié Français ? Sans surprise c’est encore voyage et expatriation dont je vais vous parler, à trois semaines de mon départ, le GRAND départ. J’ai quitté Paris il y a deux mois, ma ville qui me manque déjà, cette ville qui m’a tant fait évoluer et grandir… Je m’apprête maintenant à quitter la France pour m’installer au Canada. Je réponds à vos appréhensions concernant le voyage, le changement de vie, les risques.

On regrette moins d’être monté dans le train que de ne pas l’avoir pris.

Parlons chiffre pour mieux comprendre, nous ne sommes pas seuls…

2,5 millions de Français expatriés d’après les chiffres du registre consulaire, plus ceux qui ne sont pas inscrit donc à peu près 3 millions de Français ont quitté la France + vous et moi 😉 Une hausse de 30% sur les dix dernières années, INCROYABLE !

Quel âge ont-ils ? Quel âge avons-nous ?

34% des inscrits ont moins de 25 ans, 51% ont entre 25 et 60 ans et 15% plus de 60 ans. NON ce ne sont donc pas que nos retraités Français qui se dore la pilule à l’étranger qui constituent ce chiffre d’expatriés.

Qui sont-ils ? Qui sommes-nous ?

Premièrement les étudiants partent de plus en plus à l’étranger pour leur étude ou pour leur stage. Les jeunes diplômés cherchent également leur premier job à l’étranger pour l’expérience ou tout simplement car les opportunités sont plus nombreuses.

S’expatrier oui mais où ?

Près de la moitié de ce chiffre d’expatrié Français reste en Europe. Les Etats-Unis et le Royaume-Unis sont les destinations les plus prisées. Le Canada tient sa place dans les destinations phares auprès des jeunes Français 😉

Partir OUI OUI OUI mais pour quoi ?

Ils partent, je pars, nous partons pour découvrir un pays, des origines, des cultures et coutumes différentes, pour faire simple pour L’EXPERIENCE, l’enrichissement personnel et/ou professionnel, de nouveaux objectifs, se retrouver, pour VIVRE avec un grand V (ça se dit ?), bref, arrêtez-moi où je continue encore sur trois pages 😉

59% des jeunes expatriés diplômés disent avoir trouvé un travail en moins d’un mois.

Chronique tourisme voyage en solitaire, mon passage à la radio, interview pour France Inter :

https://www.franceinter.fr/emissions/la-chronique-tourisme/la-chronique-tourisme-10-mars-2019

Entendu et réentendu  » J’aimerais faire comme toi mais j’en suis incapable. »

« Je ne pourrais jamais partir seul, j’aurais trop peur. »

« Je suis en couple, j’aimerais partir seul mais c’est compliqué. »


Tout le monde en est capable, je suis de nature très réservée et je n’aurais jamais pensé faire tout ce que j’ai fait aujourd’hui, le voyage m’a poussé à dépasser mes propres limites, d’où le but de partir seule. Vous auriez trop peur de partir seul ? Peur de quoi, la solitude ? Donc peur de vous-même. Peur de l’insécurité ? Je peux le concevoir dans certains Pays. Personnellement, dans tous mes voyages, il n’y a qu’en France que je me suis sentie en insécurité, et pourtant ! J’ai traversé Brooklyn seule de nuit, j’ai pris le metro à NY toujours seule et encore de nuit, je me suis égarée dans des ruelles bien éloignées dans le New Jersey. Je n’ai jamais eu peur, ou du moins ressenti un sentiment d’insécurité. Peur de l’échec ? Il n’y a pas d’échec mais que des expériences, dans le pire des cas, aéroport billet retour.

Si vous avez la volonté d’aller vivre dans un autre pays, ou bien de partir faire un trip de plusieurs mois seul, alors vous le ferez, si vous n’êtes pas prêt, laissez mûrir ce projet en vous, laissez le temps. Moi-même, il m’a fallu un an entre l’idée de projet et le départ, j’étais en couple et nous vivions ensemble quand l’envie de partir seule plusieurs mois m’a pris. Vous comprenez bien qu’annoncer à son conjoint que l’on souhaite partir seule à l’autre bout de la terre n’est pas chose simple. Et bien après de longues discussions et du temps, il a « accepté » mon projet, dans tous les cas j’allais partir car personne n’est décisionnaire de ma vie, ni de la vôtre. Nous nous sommes séparé (pour une autre raison) bien avant mon départ, chose qui a bien faciliter les choses, je vous l’accorde. Je vous raconte cette histoire très personnelle (qui date d’il y a deux ans) pour vous prouver qu’il n’y a pas de barrière et qu’il ne doit pas y en avoir si tel est votre projet. Si votre rêve est grand alors donnez-vous en les moyens. Même si, l’amour est la SEULE chose qui aurait pu me faire rester… Il faut faire des choix, et je vous souhaite que votre conjoint aille dans votre sens, dans le cas contraire ce n’est pas de l’amour que de retenir quelqu’un, de lui empêcher de réaliser son projet.

Et voilà, je commence à trop parler, à m’éparpiller du sujet premier, mais personne ne me retient 😉 Et pour toi, c’est pour quand le prochain grand voyage ? (Et non, je ne te parle pas de tes deux semaines à Dubaï.)


You Might Also Like

No Comments

Leave a Reply