Blog lifestyle

Se sentir en harmonie avec soi-même

11 avril 2019

Assise sur une terrasse dans le quartier latin, au soleil, place de la contrescarpe, mon jus detox concombre kiwi, je ne pouvais mieux commencer cet article. Ma routine bien-être, qu’est-ce que le bien-être ? Je vais vous parler dans cet article, de tous les éléments nécessaires à ma vie pour m’épanouir. Quelques clés pour que vous réussissiez, vous aussi, à atteindre le meilleur de vous-même.

Pour vouloir et pouvoir changer il faut avant tout se poser les bonnes questions. On ne peut pas changer si on en a pas la motivation. Si vous ne voulez pas vous ne pouvez pas, et au contraire si vous le voulez vous pouvez absolument changer. Il n’y aura alors aucune raison qui pourra vous en empêcher.

Pourquoi je souhaite changer ? Qu’est-ce que je souhaite changer ? Quel est mon mal-être aujourd’hui ?

Il faut répondre à ses propres questions, à ses mots, à ses maux…

Ensuite, nous pourrons avancer, et changer certaines choses, écarter certains éléments nocifs dans notre vie par exemple.

L’approche de mes 27 ans a été un grand cap à passer, j’ai toujours trouvé ça très cliché de se sentir « mal » à l’approche de son année supplémentaire et je ne comprenais pas ces gens qui ressentaient cela. Moi j’ai toujours eu hâte de vieillir, à 25 ans j’avais hâte d’en avoir toujours plus, peut-être pour faire preuve de maturité aux yeux des autres, je ne sais pas. J’ai vécu un grand chamboulement dans ma vie, un grand changement qui m’a donné l’impression de changer de route.

J’ai 27 ans, je m’apprête à quitter la France pour vivre ma vie et m’installer au Canada. Je pense que cela a littéralement été la décision la plus difficile de ma vie. Dans tous ce bonheur, ces rêves et ces grands projets, un million de questions me font surface. Je dois y faire face, je dois trouver la solution. Revenons sur des bases que je me suis fixé pour, étape après étape me sentir bien et mieux face à toutes les questions de la vie.

Faire le deuil de la vie que l’on s’était imaginé.

@semfronteiras__
  • Alimentation
  • Activité sportive
  • Activité « passion »
  • Lecture
  • Arrêter ou diminuer les éléments nocifs, savoir dissocier un plaisir d’un automatisme ( tabac, alcool, drogue, téléphone, télévision…)
  • Le moment présent, la conscience, le lâcher prise…

L’alimentation : La grande base du bien être physique et psychologique, ne pas manger trop gras, trop sucré, trop salé, trop ceci trop cela, fruits, légumes, diminué ou arrêté la viande, acheter bio et local, boire 1,5l d’eau… ça en fait des choses, oui mais par étape, c’est bien c’est saint et c’est simple. C’est important pour se sentir bien, et personnellement j’y prends goût, mais c’est surtout un plaisir quand je vois les résultats sur mon corps, ma peau et mon mental. J’ai totalement arrêté les sodas par exemple et cela depuis un an, je les ai remplacé par l’eau tout simplement, un peu de citron et quelques fruits dans mon eau, des thés glacés et c’est un régal. Je ne mange plus ou très très rarement de fast food. Je n’ai pas les convictions (pour l’instant) de devenir végétarienne mais je mange très rarement de la viande depuis quelque temps, je n’en achète plus, je n’en cuisine plus mais il peut m’arriver d’en manger si je suis invitée par exemple. Je suis une amoureuse de poisson et de légumes c’est « simple » pour moi. J’achète mes confitures, miel chez les artisans. Je ne mange plus de gâteaux de grande surface je les fait moi-même. Une envie de grignoter ? Un fruit, un yaourt (fromage blanc + fruits) ou galette de maïs soufflé BIO.

J’aime ma nouvelle façon de m’alimenter, elle rend heureuse et bien mon « moi intérieur ».

Activité sportive : On a de cesse de se le répéter et on me l’a répété pendant une vingtaine d’années. Une preuve de plus que tant qu’on n’a pas décidé de changer, on ne changera pas. Je n’ai jamais pratiqué de sport, j’en pratique depuis deux mois à peine, très régulièrement 3/4 heures par semaine à mon rythme. Je faisais des exercices à la maison pour commencer ou du footing. Je suis maintenant inscrite en salle où je m’y rends avec une amie qui me motive et me coach. Je suis très motivé et j’ai envie de faire du sport tous les jours maintenant, qui l’eût cru ? Trouvez un sport qui vous convient, étape par étape, le changement se fera.

J’aime ce que le sport apporte aussi bien à mon esprit qu’à mon corps.

@jimwinter.paris

Activité passion : Prendre du temps pour soi et ce que l’on aime faire (cuisine, peinture, sport, bricolage, balade…) tout ce qui nous fait du bien. Se « forcer » à se consacrer du temps dans la semaine pour quelque chose qu’on aime.

J’aime écrire, mes pensées s’envolent, je suis en harmonie avec moi même.

La lecture : Il est très important de lire sur des sujets qui nous intéressent. On à toujours le temps, pour ma part j’ai toujours un bouquin dans le sac, je lis dans le métro ou dés que j’ai 5 minutes, même si c’est 5 minutes…

Mes lectures préférées sont les développements personnels en tout genre, biographies, histoires vraies… Certains livres, auteurs, m’ont vraiment aidé.

Arrêter ou diminuer les éléments nocifs (j’ai même envie de dire les personnes nocivent, savoir se détacher) : Dissocier un plaisir d’un automatisme. Je ne peux pas m e mettre à la place d’une personne addicte, je peux peut-être vous conseiller de diminuer et de vous demander si c’est un réel besoin ? Je pars du principe qu’un élément nocif n’est pas dangereux tant qu’il reste un plaisir. Par exemple j’aime boire un verre de vin, des cocktails en soirée entre amis, c’est un plaisir.

Est-ce un plaisir ou un automatisme ? En ai-je vraiment besoin là, maintenant ?

Le moment présent : C’est bien la chose sur laquelle je travaille depuis bien longtemps. J’ai énormément de mal à vivre dans le moment présent, j’ai tendance à vivre dans le futur, certains ont tendance à vivre dans le passé, à regretter certaines choses ou personnes. Pour ma part je fais tout dans le moment présent pour que mon futur soit au mieux, en oubliant parfois de vivre les instants. Le fait d’avoir commencé un sport m’a aidé à me reconnecter avec mon corps et à me « prouver » que j’existais là maintenant dans le moment et à dépasser mes capacités physiques.

Pour me connecter à l’instant présent, je prends toujours deux minutes dans chaque moment que j’apprécie pour me dire que je suis bien et que je savoure ce moment-là.

Par dessus tout, n’oubliez pas d’être vous-même, de faire ce qui vous rend heureux, de sourire, de rire, de s’ouvrir aux autres et à la vie, de se connecter à la nature, d’apprécier chaque moment simple, de s’amuser, de consacrer du temps aux gens que vous aimez mais à vous seul aussi, de pardonner et se pardonner, de rêver, de réaliser, d’aimer, de vivre.

You Might Also Like

No Comments

Leave a Reply