Blog Travel

Je pars au Canada (part. 1)

7 septembre 2018

 Mon article tant attendu qui annonce mon départ au Canada. Pourquoi le Canada ? Que vais-je faire ? Combien de temps vais-je rester ? Je vous conseille de regarder ma vidéo IGTV sur mon Instagram avant de lire cet article, si vous ne l’avez pas déjà vue.

Nous y sommes, je me réveille ce matin avec une boule au ventre un stress inhabituel, je regarde mon calendrier et je comprends mieux, nous sommes le 7 septembre, dans un mois jour pour jour à cette heure ci je serais dans l’avion, seule, direction le Canada. J’ai pris cette décision il y a trois mois, en juin. Cependant l’idée me trottait en tête depuis un an, j’attendais patiemment mon tour, le moment, le bon moment. C’est parti je vous dis tout sous forme de question réponse, ce qui vous permet d’aller directement à la question qui vous intéresse, plus simple non !?

  • Pourquoi ai-je souhaité partir, seule, et maintenant ?

Depuis très jeune je suis une aventurière, j’aime être seule et faire les choses seule. Mon premier souhait d’indépendance était à 18 ans « Maman je pars vivre dans le sud de la France » j’avais envoyé mes CV, passé des entretiens avec une école etc… (finalement cela ne s’est pas fait). C’est à 19 ans que j’aurais mon premier appartement et mon premier emploi à Toulouse. C’est reparti, à 23 ans « Papa, maman, je pars vivre à Paris » cette fois-ci pour de bon 😉 trois ans maintenant que je vis à Paris. Je suis amoureuse de ma nouvelle vi(ll)e comme ci tout cela était inné. J’aime et j’aimerais Paris toute ma vie, mais me voilà à 26 ans, l’horloge tourne… et je n’ai pas réalisé certains de mes plus grands rêves même si j’en ai déjà réalisé beaucoup. C’est un matin que je me réveille et que je me dit « c’est aujourd’hui », à partir de ce jour-là, j’ai tout mis en oeuvre pour réaliser mon plus grand souhait : Vivre au Canada pour plusieurs mois.

Seule car je suis indépendante et j’aime la solitude, réaliser les choses par soi même est une satisfaction, j’aime mes moments entre amis et en familles aussi bien sûr. Vivre sa vie, réaliser ses objectifs sans l’aide de personnes est la plus grande des satisfactions, je me répète. J’ai tout pour être heureuse, je le suis, mais quelque chose manquait à l’appel. Un voyage vers l’avenir, un nouveau souffle de vie et de découverte, sur moi-même et sur ce fabuleux Pays.

  • Pourquoi le Canada ?

Je n’ai pas de réponse à cette question, étonnamment c’est le Canada qui est venu à moi. Un jour je suis entré dans une librairie et je me suis dit, je vais acheter un livre sur le Canada, depuis ce jours là l’idée de partir ne m’a plus lâché. Cet immense pays au grand froid comme on l’imagine bien trop souvent. Amoureuse de la nature, aventurière, ces grands lacs et ces vastes forêts bordées par l’océan Pacific et l’Océan Atlantique, m’ont fait et me font tellement rêver. La mentalité des Canadiens si connue pour être accueillant, aimant et ouvert. J’aime les paysages enneigés, je pense que je préfère les hivers aux étés, on en reparlera ;P

  • Quelle ville au Canada ?

Direction Vancouver pour le premier mois (et alentours) mais mon logement se trouve au centre ville de Vancouver pour un mois. J’irais ensuite à Toronto, mais je n’ai pas encore réservé mon logement, c’est volontaire. J’ai souhaité booker mon premier mois pour une raison que je vous explique dans la prochaine question, je n’ai pas voulu organiser les prochains mois, pour simple et bonne raison que je vais me « laisser vivre » découvrir et faire très certainement des connaissances locales qui me conseilleront ce qu’il y a à faire. Je vous rassure j’ai tout de même un petit planning de ce que je veux faire et des villes par lesquelles je veux passer, mais j’ai envie de le garder pour moi. C’est mon voyage, mon intimité et ce sera une surprise pour vous. Je serais très proche de la frontière des Etats-Unis, un petit tour y est prévu à nouveau 😉 je n’en dis pas plus. Une chose est sûre je vais rêver et j’espère vous faire rêver.

  • Que vais-je faire à Vancouver pendant un mois ?

Vancouver est une ville Anglophone, il était pour moi primordial de me rendre dans une ville où les gens parlent Anglais et non pas Français. Je les choisis en premier face à Toronto, pour son côté nature entouré de montagnes et dépaysant mais aussi prisé pour les tournages de films (plus de 200)… Il y a même la plage, mais tout ça je vous le ferais découvrir…

Je vais faire une école de langue à Vancouver, pour apprendre l’Anglais avec de solides bases. Je comprends et parle l’Anglais mais avec encore quelques difficultés, c’est pour cela que je vais faire des cours intensifs pour un mois complet et j’ai très hâte !

  • Comment as-tu trouvé ton logement ?

J’ai opté pour le logement le plus simple qu’il soit lors de mes déplacements ! Airbnb, je choisis volontairement une chambre (privée) chez l’habitant, pour être en totale immersion et faire des rencontres. Cela coûte en plus moins cher qu’un logement seule, je serais déjà bien assez seule dans cet immense pays je souhaite donc être « entouré » à la maison 🙂 à titre d’exemples une chambre chez l’habitant vous revient plus ou moins à 30euros la nuit (parfois pour deux !) en basse saison. Si vous restez un mois complet vous avez de super réductions. Je vous en parlerai plus précisément dans le prochain article « Je pars au Canada part2)

Pour profiter de -25 euros sur votre première réservation Airbnb voici mon lien -25 euros Airbnb

  • Combien de temps vais-je rester au Canada ?

Le temps que je vais rester n’est pas tout à fait définis, j’ai pris un billet d’avion retour modifiable (pour pouvoir entrer sur le territoire, en effet si vous n’avez pas de billet retour il y a de grande (mal)chance pour qu’ils vous refusent l’entrée). Le temps est tout de même défini par mon visa touriste, donc pas plus de six mois. Je compte rester un minimum de quatre mois, peut-être plus, peut être-moins. C’est mon voyage, je déciderais quand rentrer, pas de pression, si je dois rentrer je rentrerais, ce n’est pas un challenge.

  • Mes pensées pour la fin

Tout le monde en est capable, ce n’est pas une chance, cette « chance » il faut la provoquer, ce sont des étapes à franchir. Cela n’a pas été de tout repos et ça ne le sera pas, ça va être dure très dure même mais il faut s’en donner les moyens pour avancer. Si on peut le rêver on peut le faire. Vous êtes la seule personne à décider quand et comment. Je vous souhaite de réaliser vos plus beaux projets, et d’être heureux !

Deuxième partie de l’article très prochainement où je vous explique tout ce qu’il y a à faire pour partir à l’étranger et quelques conseils…

You Might Also Like

1 Comment

  • Reply Julia 9 septembre 2018 at 22 h 54 min

    Très bel article Marine ! Il me tarde d’en savoir plus, nous risquons d’y aller l’été prochain ☺️
    Bisous

  • Leave a Reply